Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

Comme une salope. Chapitre 4: le premier client deA genoux sur le parquet de son salon, à l’endroit même où elle avait sodomisé Lola la veille, Cindy finissait de sucer son client. Elle le sentait venir, il n’allait pas tarder à jouir sur son visage et dans sa bouche grande ouverte. C’était un régulier, Jérôme, un commercial d’une quarantaine d’années, marié mais qui aimait l’aventure. Deux à trois fois par mois il prenait rendez-vous avec Cindy pour une petite partie de sexe débridée. « Hmmmm vas-y crache mon chéri. »« Hmmmmmm »Ça arrivait, Cindy savait y faire, à trente ans elle avait déjà seize ans de pratique de la pipe derrière elle, seize ans qu’elle faisait jouir des mecs avec sa bouche et son cul. Encore quelque allers retours, la queue bien aspirée dans sa bouche de salope suffirent à faire jaillir le nectar. Le corps de Jérôme s’électrisa d’un coup, ses couilles se vidèrent dans la bouche de sa pute. « Hoooooo putain c’est bon ça !!!!’ »Il adorait éjaculer dans la bouche recouverte de rouge à lèvre noir de Cindy. Sa femme refusait d’avaler son sperme, mais avec Cindy rien n’était interdit, tout était plaisir et sexe hardcore. La salope gothique avalait tout le jus comme une gentille petite chienne, prête à tout pour son homme, ce qui satisfit Jérôme. « C’est bien avale salope….avale mon foutre. »Comme d’habitude ce fut une partie de sexe intense, Cindy en avait pris plein le cul ; gode, queue, jouets en tout genre…..Jérôme vidé de ses pulsions perverses, se rhabillait tranquillement, pendant que Cindy s’essuyait la bouche.« Chéri, j’ai une petite apprentie sous le coude qui devrait te plaire. Une toute nouvelle, l’anus encore tout serré, la peau douce, une bonne bouche à pipe….une vraie petite l****a. »« Ha bon. Il faut que tu me montres ça ! »«Pas de soucis, je t’envoie des photos et tu me dis…. »Jérôme répartie aussi vite qu’il était arrivé, une fois les couilles vides il n’avait aucune envie de rester en présence de sa pute. Une fois seule dans son studio, Cindy se mise tout de suite sur son ordinateur pour contacter Camille et lui demander de prendre des photos en Lola. Le jeune minet qu’elle a initié ne posa pas de question et lui promis des photos pour le soir même. Dans la vie de tous les jours Cindy était Armand, un gothique, qui bossait de temps en temps dans une boutique de ventes de produits autour de l’univers gothique, sataniste etc….mais il faisait tout pour pouvoir vivre le plus possible dans la peau de Cindy. Alors il avait été obligé de trouver des idées pour gagner de l’argent en Cindy, sans bouger de chez lui. Il y a six ans il avait commencé par faire des cams. Ça rapportait un peu mais pas assez, alors au bout de quelques mois il était passé à la vitesse supérieure ; la prostitution. Seulement quelques heures après avoir posté une annonce, Cindy recevait déjà des appels. Son style gothique, son joli cul et son annonce sans taboo plaisaient aux pervers friands de sensations fortes. Son premier client, Marc, était un type d’une soixantaine d’années, un bon pervers. Heureusement Cindy avait déjà pas mal d’expérience, et les salauds de ce genre ne lui faisait pas peur. Il l’avait payé cent euros, avait exigé de la trainer en laisse pour lui baiser la bouche en gorge profonde. Puis il lui avait fait un face sitting…. Cindy avait cru étouffer son son gros cul de vieux, mais elle lui avait bouffé la rondelle. Puis une fois qu’il avait eu assez de ces préliminaires, il avait sauvagement sodomiser son petit cul de pute, en tirant bien fort sur la laisse. Cette première expérience du monde des putes fût quelque peu physique pour Cindy, mais elle avait déjà l’habitude depuis son adolescence de la baise hard, et elle avait déjà pratiqué quelques vieux pervers….alors se faire payer pour ça, c’était tout bénef. C’est logiquement que d’un client par jour elle passa à deux, puis trois…puis ça pouvait monter à cinq par jour, sept jours sur sept au plus fort de son activité. Ainsi, Cindy pouvait vivre librement, à fond dans son personnage de pute. Sa clientèle allait de mecs de trente ans jusqu’à soixante dix ans, il y avait de tout ; de l’amant doux et attentionné, au gros pervers qui voulait du sal, du hard…certains venaient même à plusieurs ; pour les bons clients Cindy ne demandaient que cinquante euros en plus par mecs supplémentaires….c’est ainsi qu’elle finit plusieurs fois dans des gang bangs. Et puis mois après mois, années après années Cindy n’était plus une jeunette, et n’était plus nouvelle sur le marché. Ajouté à cela la concurrence des trans sud-américaine et des petites jeunes….il lui fallait de la nouveauté, proposer quelque chose de neuf. Après la transformation de Camille en Lola, et sa petite initiation, l’idée vint naturellement à l’esprit de Cindy ; elle ferait de la petite Lola sa pute, une nouveauté pour ses clients. Bien-sûr elle n’était pas obliger de tout dire à Lola….elle pourrait faire passer des clients pour de simples baises, un jeu auquel la petite nympho se plierait. Une petite nouvelle toute fraîche comme Lola, elle pourrait en tirer pas mal de fric si elle se débrouillait bien. Une fois qu’elle aurait les photos de sa petite pute, elle mettrait à jour son annonce d’escorte, en proposant un plan à trois avec elle….Camille avait un petit talent pour le dessin, et était de nature minutieuse, alors il n’eu pas trop de mal à maîtriser l’art du maquillage. Cindy lui avait demandé quelques photos en Lola. Il envoya de jolis clichés bien sexy, dans la tenue sexy que lui avait donné sa maîtresse, et avec un beau maquillage aguicheur…il se sentait si bandante dans son personnage de Lola, il se prenait pour une vraie pornstar, au point qu’il avait du mal à ne pas bander dans son petit string. Désormais Camille n’avait plus qu’une obsession ; revenir chez Cindy, et passer la journée en Lola, il ne voulait plus quitter cette peau là. Et ça tombait bien, sa maîtresse lui proposait de passer la journée de samedi chez elle. La chose qu’ignorait Camille, c’est que sa chère maîtresse vendait déjà son cul à des vicieux sans qu’il ne le sache. esenyurt escort Le jour venu Camille fila à toute vitesse après les cours chez Cindy ; pour rien au monde il serait arrivé en retard, toute la semaine il avait attendu ce jour. Tout le nécessaire pour devenir Lola était dans un sac de sport ; la tenue, les talons, le maquillage, la perruque…Cindy lui ouvrit en tenue de maîtresse gothique ; bustier noir, bas résilles, talons aiguilles, maquillage noir. « Va te préparer à la salle de bain. Je t’ai laissé une nouvelle tenue, essaie la. »Camille pénétra dans la petite salle de bain et découvrit sur le rebord de la baignoire une mini jupe à carreaux style écolière, des chaussettes montantes blanches, un petit string blanc, et une petite chemise blanche qui laisse le ventre apparent…..Camille était excité à l’idée devenir Lola la petite étudiante salope et enfila la tenue. Il se regarda dans le miroir fixé à la porte. Le résultat lui plaisait, Lola était encore plus bandante dans cette tenue. Pendant qu’il se maquillait il entendait Cindy parler au téléphone.« Oui oui, viens dans une demi heure ça devrait aller pas de soucis. Tu m’envois un message et tu montes, la porte sera ouverte comme d’habitude, tu connais de toute façon. »Camille ne s’attendait pas vraiment à cela, Cindy ne lui avait pas parler d’une autre personne. Ça l’intriguait, mais il continuait à se préparer en Lola. Cindy vint l’observer dans la salle de bain. « Hmmmm t’es sexy comme ça ma petite salope. Puis ça va tu te débrouilles super bien en maquillage ! »Camille rougit un peu, et termina son maquillage. Une vraie schoolgirl ! Il ne lui manquait plus que la petite perruque blonde, que Cindy ajusta sur sa tête. Ça y est Camille était de retour dans la peau de Lola, la petite lycéenne accroc à la bite et au foutre. Elle fit un tour sur elle-même exhibant son corps à demi couvert. La mini-jupe couvrait à peine son petit cul blanc. « C’est super tout ça, aller mets tes chaussures ma belle et viens dans le salon. »Lola s’exécuta avec plaisir, et elle se demanda avec qui Cindy pouvait-elle bien parler au téléphone. Elle rejoignit sa maîtresse sur le canapé lit qui était déplié aujourd’hui. Cindy lui sourit et caressa ses cuisses. « Tu es ma petite pute Lola ? »« Oui maîtresse Cindy. »« C’est bien. Je sais que tu aimes sucer des bites et t’en prendre dans le cul. »« Oui maîtresse Cindy j’aime ça. »« hmmm oui c’est une bonne chienne ça….un homme va monter dans quelques minutes, je veux que tu lui fasse plaisir. »Lola ne s’attendait pas vraiment à cela avant de venir aujourd’hui, mais en aucun cas elle pouvait imaginer décevoir sa maîtresse ou reculer. Après tout elle voulait être une pute, une chienne…. Maintenant il fallait assumer. Elle regarda sa maîtresse, et fit oui de la tête. Cindy lui fit un large sourire.Le téléphone de Cindy vibra. Elle jeta un œil dessus, se leva, déverrouilla la porte d’entrée puis revint à côté de Lola qui attendait nerveusement. « N’aie pas peur ma chérie, je serai là. »Lola sourit. C’était la première fois qu’elle baiserait avec un parfait inconnu à qui elle serait offerte comme une véritable pute. Ça l’excitait mais elle avait peur. Tout cela se mêlait dans son esprit, la crainte et l’excitation, la gorge nouée, la queue dressée et l’anus trempé de sueur. Mais pas le temps de rêver, on frappa à la porte. Cindy était déjà en train d’accueillir son « ami ». Ils se firent la bise comme des vieilles connaissances. Lola regardait le mec attentivement. C’était Marc, un pervers amateur de bonne chaire d’une soixante d’année, 1m80, assez fort, le crânes couverts par quelques millimètres de cheveux gris laissant apparaître la peau. Des petits yeux cerclés de lunettes, la peau rosâtre, le visage rond. Ancien commercial, depuis qu’il a pris sa retraite il passe son temps libre à se faire plaisir avec des prostitués en tout genre ; jeunes étudiantes dans le besoin, transexuelles sud américaines, jeunes travesties, minets….Éric aimait dominer et il pouvait payer cher pour assouvir ses pulsions. Il était un des habitués de Cindy, il s’offrait parfois des services et lui faisait subir ses dernières folies…aujourd’hui il avait déboursé 200€ pour goûter aux plaisirs de la petite Lola pendant une heure ; la nouveauté et la fraîcheur ont un prix. La jolie blonde habillée en écolière pour l’occasion attendait sagement sur le rebord du canapé-lit déplié. Marc la dégustait du regard, il décortiquait chaque centimètre de sa peu blanche aux reflets roses….il s’en léchait les babines. « Viens le dire bonjour ma jolie. »Lola se leva et s’approcha de lui. Malgré ses talons aiguilles, Marc la dominait de quelques centimètres. Il passa une main sous la mini jupe et caressa les petites fesses de la pute qui se laissait faire en rougissant. La grosse main du pervers malaxa tendrement le petit cul de Lola…c’était doux et chaud, un bon petit cul ferme. Puis il se pencha un peu et roula une pelle à la jolie blonde qui continua de se laisser faire. Marc enfonça sa langue baveuse dans la bouche de la jeunette, c’était doux et sucré….il continuait de tripoter le petit cul en glissant son majeur entre la ficelle du string et l’anus….le trou était lisse, fermé et serré mais déjà un peu humide. Lola tressaillit lorsqu’elle senti le gros doigt appuyer sur son petit trou. Marc cessa de l’embrasser et lui sourit. « Hmmmm tu as un bon petit trou ma coquine. »Lola se sentait complètement soumise, possédée, par cette aime qui devait bien faire au moins le double de son poids, et qui devait avoir 45 ans de plus qu’elle. Ça le terrorisait d’un côté, mais elle était aussi terriblement excitée, et elle se devait d’être Lola « la grosse pute en manque de queue. » . Elle posa sa main sur la braguette de Marc et sentit son gros sexe en érection. Flattée, elle se sentit en confiance et commença à le caresser timidement, elle sentait le sexe de Marc déjà bien gonflé mais encore plié sur lui-même. Désormais le vieux pervers laissait la petite pute s’occuper de lui, il aimait qu’elle lui tripote avrupa yakası escort la braguette. Rapidement Lola se mise à genoux, défit la ceinture du pantalon de son client, l’ouvrit puis le laissa tomber sur ses chevilles. Elle se retrouva nez à nez avec le slip blanc de Marc déformé par sa queue en érection. Timidement la petite blonde fit glisser le sous-vêtement et découvrit la grosse queue de son mâle. Malgré son âge, Marc, était encore bien vigoureux et avait la chance d’être généreusement pourvu d’une belle queue épaisse. Lola observait la verge tendue, la décalotta tendrement pour laisser apparaître le gland gorgé de sang. « Ça te plaît salope. Aller suce la queue de papa maintenant ma vilaine. »Le ton était autoritaire, et surpris quelque peu Lola qui s’exécuta immédiatement en entrant la queue de Marc dans sa petite bouche. Sa queue avait une odeur âcre, elle était bien dure et parcourue de veine saillantes. Marc aimait utiliser des aides, comme le viagra et autres pilules magique pour être sûr d’avoir un outil marchant à la puissance maximale. La pauvre Lola ne se doutait de rien et suçait tendrement son mâle en gémissant de plaisir. Marc souriait de satisfaction, sa petite pute lui était dévouée, elle le suçait sans dire un mot et sans utiliser ses mains. Cindy regardait la scène, silencieuse, assise sur un fauteuil. « Très bien ça, très bien ça, suce bien papa…. »Puis le pervers déboutonna sa chemise et enleva ses chaussettes. Il laissa apparaître son gros ventre légèrement poilu qui tombait, l’état général de son corps était peu esthétique mais quand on paye on s’en fou de plaire. Lola repris sa pipe, mais cette fois Marc pris la tête de la petite blonde dans ses mains et entra sa queue jusque dans la gorge. La petite pute surprise régurgita violemment, mais le salaud continua à lui enfoncer sa queue bien profond. « Aller avale la queue de papa ! »Lola ne pouvait plus respirer et par réflexe elle poussa pour sortir la queue de Marc, mais le bonhomme était costaud et ne la laissa pas faire. « Petite pute, reste là ! »Toute rouge, la bouche grande ouverte dégoulinante de bave et de liquide séminale, Lola fut forcée de garder la position quelques secondes, puis Marc relâcha la pression. À quatre pattes, suffocantes, toussant, Lola pensa qu’elle était tomber sur un des mecs complètement fou de cul qu’elle voyait parfois dans les films pornos. Enfin elle était tomber sur un mec qui allait la traiter comme une véritable pute !« Aller mets toi à quatre pattes sur le lit ! Je vais te défoncer le cul ! Cindy donne moi une laisse ! »Cela faisait à peine quinze minutes qu’il était là et Marc régnait en maître, il donnait des ordres et les deux putes s’y pliaient sans dire un mot. Il passa la laisse autour du cou de Lola qui s’était installée conformément à ses ordre en position chienne sur le lit. Le collier en cuir serrait le petit cou frêle de Lola. Marc souleva la mini-jupe d’écolière de sa pute, et fit doucement glisser le string rose tout en se caressant le gland avec du lubrifiant, puis il posa ses deux mains sur les petites fesses blanches de Lola et les écarta pour regarder son anus rose. « Hmmmm c’est un bon petit trou ça, bien serré ! Tu as déjà pris une bite d’un type de soixante piges dans ton oignon ? »« Non monsieur, jamais. »Lola répondit avec une voix sensuelle teinté de peur, car la queue de Marc était plus grosse que celle de Lionel ou de Cindy, un tel engin lui ferait obligatoirement mal. Le salaud n’était pas tendre jusque là et Lola, à raison, redoutait un peu la suite. Tout en continuant de garder les petites fesses de Lola écartées, Marc donna quelques coups de langues sur le trou, il voulait goûter son petit cul d’ado. Il se régalait, en léchant le petit trou il pensait à la fille de ses voisins, cette petite pute qui l’aguichait dans les escaliers mais qu’il n’avait aucun espoir d’approcher….là il pouvait jouer avec Lola, lui faire subir tout ce qu’il voulait, tout ce que les autres refuseraient ; elle n’osera jamais lui dire non, c’est lui le maître. Pendant qu’il lui bouffait le cul Lola poussait de timides gémissements de plaisir, elle était un peu rassurer que Marc prenne le temps de lui bouffer le cul. Il respirait fort, et serrait fort ses petites fesses dans ses grosses mains. Puis il releva la tête, se redressa et pris sa grosse bite dans la main droite, sa main gauche appuyait sur les reins de la petite blonde. Le sexagénaire frotta son gros gland gonflé sur l’anus plein de bave, et doucement il entra. C’était bien serré et doux à la fois, le petit cul de Lola n’était pas encore travaillé mais déjà accueillant même pour une grosse queue. La petite blonde frémit de douleur, les premiers centimètres étaient difficiles, et Marc prenait bien son temps. Le salaud voulait déguster chaque seconde de ce moment, il savait que Lola souffrait le martyre, et ça l’excitait encore plus. Cette petite pute méritait bien de se faire défoncer par sa grosse bite ! Elle allait se souvenir longtemps de lui, elle le devait !« Hmmmm t’aime ça ma salope ! T’aime la grosse bite de papa !? »« Houuuu….oui j’aime ça, encule moi papa. »Le cochon enfonça doucement sa queue jusqu’au bout, il sentait le corps de la jeune pute tremblé de douleur et de plaisir. Lola sentait le sexe rentrer en elle, elle faisait don de son corps à ce mâle, elle lui donnait pour son plaisir, elle voulait lui donner encore plus de plaisir ! Elle se cambrait pour montrer qu’elle pouvait encaisser. Surpris par tant d’aisance dans le sexe anal de la part de la petite jeune, Marc entama un série de vas et viens. Dans le corps de Lola la douleur laissa place au plaisir, elle sentait le gland appuyer sur sa prostate a chaque va et vient ; elle adorait ça, c’était l’extase complète, du liquide séminale coulait peu à peu de sa petite queue rose. « Hmmm oui c’est bon daddy, baise moi »Le plaisir était si intense que Lola se permis d’encourager Marc, mais c’était oublié qu’elle avait à faire à un pervers accroc anadolu yakası escort au sexe hard. Le porc sourit, il se dit alors qu’il allait lui montrer un peu qui il était ! Marc tira sur la laisse, coupant ainsi la respiration de Lola et accéléra le rythme de ses coups de bites. Il enroulait doucement la laisse autour de son poing, ce qui cambrait Lola au maximum. La petite pute imprudente ne savait plus où donner de la tête tant les coups de reins de Marc devenaient violents. Puis vinrent les claques sur les fesses ! Il y allait de bon cœur, laissant d’importantes traces rouge sur la peau blanche de Lola. Cindy de son côté était fasciné par la scène, ce vieux pervers qui autrefois l’avait violement baisé, de déroulait à présent sur une toute jeune salope. « T’aime ça que je te baise hein !? Bah je vais te défoncer moi ! »Le sexagénaire accéléra une dernière fois, sa queue transperçait littéralement la petite Lola qui encaissait tant bien que mal. Puis il se retira, laissant l’anus de la petite pute ouvert….elle en profita pour respirer un coup.« Hmmmm t’es une vraie petite cochonne toi, je vais jouir si je continue. Je vais encore m’amuser avec ton petit cul, tu vas voir. »Cindy tendit un gant en latex a Marc. Il l’enfila et le recouvrit de lubrifiant. Lola encore à quatre pattes ne voyait pas ce qu’il se passait derrière elle, et elle n’eu pas le temps de trop se poser de question que Marc lui avait déjà enfoncé deux doigts dans le cul. Il les agita rapidement, puis il passa à trois doigts. Il allait très vite, Lola aimait la sensation c’était agréable, elle gémissait de plaisir à nouveau. « Hahahaha ouiiiiiii t’aime ça espèce de petite de cochonne ! Tu vas voir ce que je leur fais aux petites cochonnes comme toi moi ! »Sur ces mots il enfonça un quatrième doigt tout en continuant à agiter sa main dans le petit cul. La douleur était de retour dans le petit cul de Lola, elle se sentait s’élargir. Cindy s’approcha de sa petite soumise et passa un petit flacon de poppers sous ses narines. « Respire ça va te faire du bien. »Prise dans l’action Lola ne posa pas de question et s’exécuta. Elle senti une vague de chaleur s’emparer de son corps, sa tête tourna un peu comme enivrée, son cul lui faisait du bien….la sensation des gros doigts de Marc devenait délicieuse….l’enfoiré en profitait pour y aller encore plus violement, il sentait le trou se dilater et en profita pour entre son pouce ; désormais il avait cinq doigts dans le cul de Lola. « Hmmmmm petite pute, tu sens mes doigts dans ton cul !? »« Hooo oui daddy c’est bon…. »Marc poussait doucement, il voulait entrer sa main dans le petit cul. Elle n’en sortirait pas indemne et c’est précisément ce qu’il voulait ; punir cette petite pute présomptueuse ! Mais il n’avait pas encore dépasser les jointures que Lola hurla de douleur. C’était trop pour une jeune salope, son cul avait atteint ses limites et même plus.« Haaaaaaaaaaaa !!!!! Arrêtez !!!! Stop !!! J’ai trop mal !!! »Marc avait atteint les limites de sa soumise, il sortit ses doigts et contempla l’anus se refermer doucement de ne laissant qu’un petit trou ouvert. Clairement Lola avait du potentiel, avec si peu d’expérience elle avait réussi a endurer tant de douleur et même à prendre du plaisir et à se dilater à ce point. « C’est bien Lola, tu es une bonne fifille, je vais te récompenser maintenant. »En guise de récompense Marc pris de nouveau sa grosse queue dans sa main et pénétra Lola. Bien que l’ayant doigté, elle demeurait encore assez serré. Le salaud l’enculait sans ménagement, et elle adorait ça. Elle se sentait pute, elle était sa chose ; il prenait plaisir dans son petit cul et elle le sentait, elle voulait qu’il jouisse, qu’il prenne son pied. Plus il l’enculait plus elle prenait son pied aussi, sa petite queue dégoulinait de liquide séminale maintenant, au point où ça goûtait sur la couette du canapé lit. Marc sentit sur ça montait, il allait jouir ! Ce petit fion serré, ce petit cul blanc de lycéenne salope l’excitaient de trop, il ne pourrait se retenir plus longtemps. Il devait l’humilier jusqu’au bout, la traiter comme elle le méritait ; comme une chienne. Alors il retira sa grosse bite de l’anus béant, tira sur la laisse pour attirer la tête de Lola devant sa bite. « Fais moi jouir petite pute ! »Elle pris immédiatement la verge dans sa main droite et en suça le gland. Avec sa main gauche elle massait les grosses couilles pendantes et bien pleines de Marc. Lola suçait en s’appliquant bien, sans mettre les dents, en aspirant bien le gland et donnant des petits coup de langues….elle faisait monter petit a petit la sève….ça montait encore a mesure qu’elle pompait, elle sentait que Marc était prêt à éjaculer d’un moment à l’autre, alors elle ralentit…pour faire durer le plaisir. Avec cette bite dans la bouche, cette belle queue marbrée de veines saillantes, couronnée d’un gland puissant, Lola savait que sa bouche lui servait à prendre du plaisir….un plaisir intense et si jouissif. Tout le corps de Marc s’électrisa, sa queue trembla et son gland gonfle encore. Lola compris immédiatement ce qu’il se passait. D’épais jets de sperme remplirent ça bouche jusqu’à la faire déborder. « Hmmmmm ouaiiiii c’est bon ça !!!! ». Gueulait Marc pendant qu’il remplissait la petite bouche de pute de la pauvre Lola. Elle essayait d’avaler l’épais nectar blanc, légèrement jaunâtre de Marc, mais il y en avait bien trop et elle dû en laisser couler une partie le long de son menton. Son maquillage coulait, entre la sueur et les quelques jets de sperme que Marc avait tiré sur son visage….le vieux pervers la regardait, cette petite pute à genoux, la gueule dégoulinante le sperme, son petit corps souillé et dénudé. Cette vision plu à Marc, il se dit qu’il l’avait bien baisé et que ça valait bien les quelques euros qu’il avait dû débourser pour avoir le privilège de s’amuser avec ce petite corps de pute. Le client s’éclipsa en remerciant Cindy. Lola s’essuyait doucement le visage avec une lingette. L’air était imprégné de l’odeur de la sueur de Marc, de l’odeur de sa bite, et de l’odeur de l’anus ouvert de Lola….ça sentait le lubrifiant aussi. Ce mélange saturait l’air ambiant dans le studio de Cindy. Après s’être débarbouillée, Lola se relis debout, réajusta sa mini jupe, remis son string et repris place sur le canapé lit. Et tout en souriant à Cindy elle dit calmement.« C’est bon je suis prête pour le prochain. »

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*